Éolienne africaine

Tout le monde sait ce qu’est une éolienne : un pylône (avec trois pales et un rotor) qui produit de l’électricité grâce au vent. Et tout le monde connaît aussi ses défauts : coûteuse à produire et à entretenir, bruyante, elle est vivement critiquée pour sa mauvaise intégration au paysage et perturbe terriblement notre écosystème.

Une jeune entreprise tunisienne est sur le point de révolutionner notre vision des éoliennes : la Saphonienne, c’est ainsi qu’elle a été baptisée, est peut-être l’éolienne du futur. Prenant la forme d’une grande voile ronde (qu’il est possible de décorer), elle n’a ni pale ni rotor, ne fait aucun bruit, ne perturbe pas notre écosystème et coûte deux fois moins cher. Cette éolienne plus performante qu’une éolienne classique se paie même le luxe de dépasser sensiblement une limite physique qu’aucune éolienne à pale ne peut dépasser. Primée en 2013 par l’African Innovation Foundation, fondation regroupant des Européens et des Africains, la société souhaite aujourd’hui promouvoir son éolienne à travers le monde.

Eurafrique se réjouit que des innovations si prometteuses puissent voir le jour en Afrique et encourage les entrepreneurs à développer leurs idées. Ces projets doivent être financés par l’Europe et l’Afrique en priorité ; c’est une véritable fondation eurafricaine qu’il faut mettre en place pour développer les technologies de demain.