Daesh

Des Espagnols combattent Daesh

Deux combattants communistes espagnols furent, à leur retour en Espagne en juillet, placés en détention ; pourquoi ? Pour être partis combattre Daesh aux côtés de l’YPG au Kurdistan syrien, les Unités de protection du peuple, branche armée du Parti de l’union démocratique (PYD), un parti politique kurde syrien. Ces deux militants du groupe Reconstrucción Comunista seraient partis en Rojava pour aider la résistance kurde à combattre les fanatiques religieux de Daesh. Depuis Ras Al-Aïn (« Serê Kaniyê » en kurde) dans la province d’Hassaké, les militants ont déclaré s’être unis à la révolution du Rojava « pour défendre la classe ouvrière kurde opprimée par des États fascistes ». Les deux militants exprimaient leur soutien total à « la lutte contre le fascisme de l’État islamique ».

En attente de leur procès, les deux militants communistes ont été placés en liberté surveillée : ils ont dû rendre leurs passeports, ont l’interdiction de quitter le territoire espagnol et doivent pointer toutes les semaines au tribunal.

Eurafrique apporte son total soutien à ces deux militants espagnols, les félicite pour leur courage et réaffirme qu’une lutte eurafricaine doit être engagée contre l’obscurantisme islamique (voir à ce sujet notre article Axe eurafricain). Bravo les gars.